Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 22:56
Et si c'était vrai...

Marc Lévy, Français.
2000 - 252 pages - Ed. Robert Laffont

Catégorie - Contemporain.

Synopsis.
Que penser d'une femme qui choisit le placard de votre salle de bains pour y passer ses journées ? Qui s'étonne que vous puissiez la voir ? Qui disparaît et reparaît à sa guise et qui prétend être plongée dans un profond coma à l'autre bout de la ville ? Faut-il lui faire consulter un psychiatre ? en consulter un soi-même ? Ou, tout au contraire, se laisser emporter par une extravagante aventure ?
Et si c'était vrai ?
S'il était vrai qu'Arthur soit le seul homme qui puisse partager le secret de Lauren, contempler celle que personne ne voir, parler à celle que personne n'entend ?
l'avis.

A l’époque où j’ai lu ce livre j’étais encore au lycée et j’avais une amie qui ne jurait que par Marc Levy. J’en entendais toujours parler, et comme elle demandait toujours ce que l’on en pensait, histoire de clore le chapitre je m’y suis mise. Bon, en soit, je n’ai pas commencé avec un mauvais apriori, parce que la quatrième de couverture m’avait bien plus.

Après pour l’histoire et bien de manière générale j’ai pas mal aimé. Dans mon souvenir il n’y a pas de points négatifs qui persistent. Il faut dire que je suis relativement sensible aux histoires d’amours et au fantastique. Ce que s’avère être ce livre. D’autant plus que l’auteur écrit bien, ce qui rend la lecture très rapide. Cela dit il écrit bien, mais il ne fait pas partie de ceux qui selon moi écrivent le mieux, comme je le disais cela permet juste la lecture facile. Ce qui en soit est un très bon point, un livre qui se lit bien aide à la bonne compréhension et aux avis positifs.

Au niveau des personnages par contre, je ne souviens pas qu’ils soient complexes, qu’ils nous donnent l’envie de creuser un peu plus au fond d’eux. Certes ils ont leur passé, mais de mon avis ils sont un peu plats. Pas sans intérêt pour autant, puisque leur rôle dans l’histoire font qu’ils deviennent intéressant. En effet, c’est bien plus la manière dont est romancée l’histoire et son contenu, que les personnages en eux-mêmes qui m’ont plu. Des personnages pour le moins bateau, destinés à des évènements hors-normes. D’une certaine manière, et là encore, cela peut être la bonne recette pour plaire à un maximum de lecteurs sans entrer dans une trop grande complexité, ce qui toucherait un moins large public. Ou bien alors, l’histoire étant elle-même retord il n’est point besoin de s’embêter avec des caractères hauts en couleurs. Sincèrement je ne saurais dire. Mais il est vrai que l’on peut trouver un petit manque de reliefs dans la façon d’être des protagonistes. J’ai trouvé leurs réactions bien trop prévisibles.

Cependant, il n’en demeure pas moins que j’ai littéralement adoré le livre. Et la fin est bien trouvée. J’aime quand les redondances sont aussi bien orchestrées et vous en donneraient presque la larme à l’œil (oui je suis un public facile, je pleure assez facilement.) Bien sûr, le fait que Lauren, le personnage principal ne soit pas tout à fait « normale », a grandement aidé à ce que j’accroche à l’histoire. Dans mon souvenir j’ai d’ailleurs dû lire le livre plusieurs fois, et peut-être cela se refera-t-il dans un futur proche.

Petit note, malgré mon avis très positif de la chose, ce n’est pas un livre à conseiller à ceux qui sont allergiques aux histoires d’amours qui finissent, entre guillemets, « bien » (parce que ce n‘est tout à fait le cas dans ce livre, d‘où la suite qui fut écrite.) Tout comme l’auteur, qui en général nous met un peu de surréel et d’eau de rose  dans la plupart de ses romans. En soit, cela me plait, et j’ose le dire, mais ce n’est pas forcément du goût de tous.

 

 

 

entre les pages.
« - Ce que je vais vous dire n'est pas facile à entendre, impossible à admettre, mais si voulez bien écouter notre histoire, si vous voulez bien me faire confiance, alors peut-être que vous finirez par me croire et c'est très important car vous êtes, sans le savoir, la seule personne au monde avec qui je puisse partager ce secret.»

«  Petit à petit la maison reprenait vie. comme ces dessins que les enfants mettent en couleurs en s'efforçant de ne pas dépasser les traits. Arthur et Lauren entrainent dans chaque pièce, en ouvraient les volets, ôtaient les housses qui recouvraient les meubles, dépouissiéraient, astiquaient, et ouvraient placard après placard. Et petit à petit les souvenirs de la maison se muaient en instants présents. La vie reprenait ses droits. »


Partager cet article

Repost 0

commentaires

La Boîte À Malices

  • : La Boîte à Malices de Fae
  • La Boîte à Malices de Fae
  • : On ne sait pas toujours ce que l'on va trouver dans une boîte à malices. Même moi je ne saurais le dire. Lectures. Écriture. Mes envies. Enjoy.
  • Contact