Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 22:56
Vertige.

Lauren Kate, américaine.
2011 - 444 pages - Ed. France Loisirs.

Catégorie - Jeunesse, fantastique.

Couverture Damnés, tome 2 : Vertige
Synopsis.
Tout juste sortie du cauchemar de Sword & Cross où anges et démons se sont entre-déchirés, Luce a dû se séparer quelques jours de Daniel... Folle de joie à l'idée de le revoir, elle apprend avec désespoir que leurs retrouvailles seront brèves. Daniel doit en effet traquer les Bannis, des immortels, qui cherchent à la tuer. En attendant, il la place en sûreté à Shoreline, un lycée huppé près de San Francisco, d'où elle ne doit pas sortir. Elle entre dans la section des "Néphilim", des descendants d'anges aux pouvoirs particuliers, et fait la connaissance de Shelby, Dawn, Jasmine et Miles, un garçon charmant. Là, Luce apprend aussi que les "ombres" qui la terrorisaient, en réalité des Annonciateurs, pourraient l'aider à découvrir ses vies antérieures. Daniel s'entêtant à ne rien lui révéler de son passé, Luce veut comprendre ce qui l'empêche de vivre pleinement son amour et cherche corps et âme à déjouer la malédiction qui s'acharne sur elle.
l'avis.

 

A peine terminé le premier tome de la saga Damnés, j'ai entamé le second puisque je l'avais sous la main. Et il faut dire que j'étais bien curieuse de savoir la suite.

 

Malgrè le cadre sympathique de l'histoire j'ai bien vite déchanté en me rendant compte que le schéma de l'histoire restait le même que pour le tome un. Des péripéthies qui peinent à se mettre en route tout au long des deux premiers tiers du livre et un dénouement fracassant pour la fin uniquement. Cependant, contraiment au premier tome, le livre m'a permis de répondre à pas de question et surtout de trouver des personnages pour le moins amusants.

 

Alors pour ce qui est des personnages que j'ai adoré c'est un couple ange/démon qui détient la palme. Des enseignants de Shoreline, la directrice Francesca et le professeur Steven. Elle est l'ange, il est le démon. Leur amour est conflictuel, mauvais et à la fois une chose immuable. Un peu tout ce que j'aime dans ce genre de littérature. Bon par contre, pas de surprise, dans le couple c'est bien entendu Steven qui a mes faveurs. J'ai particulièrement aimé le fait qu'il donne des conseils à Luce la menant à réaliser des actes interdits. Ensuite, ce sont les Annonciateurs qui m'ont particulièrement plu. Ainsi, on apprend qu'il ne s'agit pas que d'oiseaux de mauvaises augures sans utilité réelle, mais il s'agit, entre autres fonctions, de passage à travers le temps. Des portes vers le passé. Le principe de façonner cette ombre pour en créer, par exemple, une porte m'a semblé être une bonne idée. Les autres personnages ont de l'intérêt et sont attachants, mais ils ne m'ont pas attirés plus que ça. Pourtant, les propos de Shelby m'intriguent, et le personnage de Miles également, même si pour ce dernier je me demande s'il était nécessaire. La suite me le dira.

 

Dans ce livre on en apprend un peu plus sur le mode de vie des anges; Ne serait-ce qu'à travers l'académie Shoreline, et ses cours sur les Annoncieurs ou ceux d'escrime (qui soit dit en passant m'ont bien fait plaisir ! ). Autant dire que ce sont là des détails que j'ai apprécié, au moins autant que la caste des bannis. Ces ange qui ont refusé de revenir vers le paradis et devenu aveugles.

 

Par contre au niveau de l'histoire c'est assez plat je dois dire. Certes il y a une trève entre le clan des anges et "démons", mais il y a aussi celui des Bannis qui entre désormais en compte. Et tout le monde veut Luce. Pourquoi demeure le grand mystère. Luce semble donner l'impression de chercher après Daniel tout au long du livre. J'avoue qu'au bout d'un moment cela peut paraître lassant, heureusement qu'elle a un grain de jugotte et qu'elle ne l'attend pas sans rien faire, se contentant de se morfondre sur son triste sort (comme le fait volontiers une désormais célèbre héroïne dont je tairais le nom :p ) .

 

Pour en venir à la fin parlons de la grande scène finale. Encore une bataille. Je dois dire que l'ai senti venir d'avance. Mais la fin demeurait une surprise, ce qui en soit est une bonne chose. Du coup, cela m'a donné très envie de commencer de troisième tome. Cette fois-ci Luce part explorer ses vies antérieures pour essayer de comprendre. Là ça m'interesse ! J'espère être un peu moins déçue, parce qu'il y a de quoi explorer avec un tel thème.

 

 

entre les pages.



« De toutes évidences ses profs étaient des experts. Le soleil faisait étinceler leurs armes et leurs combinaisons blanches renforcées. Leurs peids se déplaçaient avec une telle grâce qu’ils semblaient danser. Les épaisses boucles blondes de Francesca cascadaient sur ses épaules tandis qu’elle tournoyait autour de Steven.

Tous les deux afficahients un air déterminés. Après ces premiers touchées, ils se retrouvèrent à égalté. Sans doute commençaient_ils à fatiguer, car cela faisait dix minutes qu’ils n’avaient pas marqué. Leurs mouvements étaient si vifs que leurs larmes disparaissaient au profit d’un léger boudonnement et du tintement du métal.

Des étincelles de mirent à jaillir à chaque contact ; d’amour ? de haine ? sans doute les deux.

[…]

Soudain une clameur s’éléva dans l’assistance Luce avait raté l’instant crucial. Francesca plant la pointe de son épée dans la poitrine de Steven , tout près du cœur, si bien que la lame se courba. Ils demeurèrent tous les immobiles, à se regarder dans les yeux. Cela faisait-il aussi partie du spectacle ?

- En plein coeur, déclara Steven

- Comme si tu avais un, raille Francesca. »



Repost 0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 10:57

 

Je le regarde du coin de l'oeil depuis quelques mois, et comme je trouve le rendezèvous sympathique, je m'y met à mon tour, en piquant pour le moment la bannière de Gaellane qui a reprit le mouvement initié par Malou.Pour participer il suffit de répondre à 3 questions chaque lundi :

 

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Alors c'est parti.

Qu'ai-je lu la semaine passée ?
Rien du tout. J'ai profité du sable chaud et du soleil, délaissant mon livre au fond de mon sac.

Que suis-je en train de lire ?

Couverture Damnés, tome 3 : Passion Couverture Les soeurs de la lune, tome 1 : Witchling
Que vais-je lire ensuite ?

Couverture Un jeu interdit, intégrale Couverture Percy Jackson, tome 1 : Le Voleur de foudre
Et vous que lisez-vous ?
Repost 0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 10:47

Et voilà finalement après deux semaines et non pas une semaine de vacances me voilà de retour pendant que certains se préparent déjà pour la rentrée imminente. Là dessus j'ai un peu de chance pour respirer la date fatale pour ma part n'est que le 10 septembre. Cela va me laisser le temps de m'organiser de me remettre de mon petit voyage dans le sud de la France et de mettre à jour le blog.

D'ailleurs j'ai déjà en tête la mise en place de rendez-vous, comme le connu "C'est lundi que lisez-vous ?" par exemple.

Sinon comme je l'avais annoncé que je n'ai pratiquement pas lu de mes vacances, donc rien de nouveau sous le soleil de ce côté :p

 

Avis à ma Swappée Disney si elle passe par là, par contre je fourmille d'idées pour ton colis !

 

Repost 0
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 20:26

Comme je pars en vacances dans le coin du sud-ouest de la France et la frontière de l'Espagne, le blog ne sera pas mis à jour durant cette période, c'est-à-dire environ plus d'une semaine (c'est ce qui est prévu pour le moment, après ne sait-on jamais!). Je compte profiter du soleil, de l'océan et des paysages. Je garde donc en réserve mes avis sur mes dernières lectures qui sont : Vertige de Lauren Kate (le tome de saga Damnés), et Matin Brun de Frank Pavloff.Quant aux livres que j'amène dans le sac, Passion encore et toujours de Lauren Kate encore et toujours la suite de la saga, et Witchling, les soeurs de la lune tome 1 de Yasmina Galenorm. Je ne pense pas avancer beaucoup dans les lectures, mais comme on dit mieux vaut prévenir que guérir.

 

 

 

 

Bonne vacances à vous !

Repost 0
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 12:50
Le grimoire maléfique.

Béatrice Bottet, française.
2011 - 341 pages - Ed. Casterman.

Catégorie - Fantastique.

Synopsis.
Il existe un livre maudit, écrit par le diable en personne. Sa couverture est plus noire que la nuit la plus sombre. Les mots y sont écrits en lettres de sang. Ce grimoire maléfique est caché dans une abbaye où des moines le maintiennent prisonnier. S'il en sort un jour, les pires catastrophes pourraient s'abattre sur le monde...
l'avis.

Un cadeau de Nöel de la part de ma petite soeur. De la jeunesse fantastique mettant en scène un livre magique, elle s'est forcément dit que cela pourrait me plaire. A dire vrai en lisant le résumé je m'étais dis aussi pourquoi pas. Et bien des mois après la réception du livre, vient la lecture. 

 

D'emblée la manière d'écrire de l'auteure ne m'a pas plu, si bien qu'au départ j'ai lu quelques pages et il a dû rester un mois voire deux sur ma table de chevet avant que je me décide à lire de nouveau. Cela dit ce n'est pas parce que je me suis laissée quelques semaines de réflexion que l'écriture a fini par m'emballer pour autant. Je ne saurais vraiment dire ce qui ne me plait pas, peut-être le choix dans la construction des phrases, il devait y avoir une fluidité que j'ai l'habitude de rencontrer que je n'ai pas retrouvé ici. Soit. 

Après le style d'écriture, l'histoire en elle-même. Il y a de l'idée, un respect de l'époque, des messages historiques véhiculé, mais le scénario est assez decevant. Même s'il est vrai que j'aime toujours lorsque l'on suit l'histoire de différents personnages qui n'ont en apparence rien en commun et dont on finit par découvrir le lien au fil de l'avancée de l'histoire. J'ai bien aimé le principe de l'abbaye des moines de Gardefoy, cette société écclésiastique chargée de garder tous objets maléfiques. Pour le coup, je serais bien curieuse de savoir quels ont été les autres artefacts en leur possession.

 

Pour ce qui est des personnages, pas de surprises. Un méchant ambitieux, au rire sardonique et démoniste raté sur les bords, il est sans nul mon personnage préféré. Dommage qu'il ne reste pas jusqu'à la fin. J'ai bien aimé aussi le livre en lui-même lorsqu'il essaye de tenter Jeanne pour qu'elle se serve de lui et qu'ainsi elle vende son âme au diable à travers un pacte verreux. Justement Jeanne m'a bien plus. En fait ce qu'il m'a surtout plu c'est l'histoire avec ses deux soeurs, parce Jeanne est une triplée. Trois filles totalement identiques avec comme unique signe de distinction leur couleur de cheveux. C'est certes irréel mais sympathique. Pour ce qui est du héros de l'histoire. Je n'ai l'ai pas aimé. Pas assez en relief pour ma part, malgré le fait qu'il soit le dernier d'une famille nombreuse de nobles et que de ce fait il ne gouvernera jamais. Oh un personnage que j'ai bien aimé, c'est le vieux moine, Ernould, qui dirige l'abbaye. Vulgaire, impatient, cynique, colérique. Lui non plus il ne reste pas jusqu'à la fin.

 

A un moment de ma lecture, le héros (dont j'ai déjà oublié le prénom c'est pour dire combien je n'ai pas accroché à ce personnage) rencontre un viel homme qui lui dit simplement de ne pas perdre espoir dans sa quête de la recherche du grimoire parce que le grimoire au rubis lui a dit. Et là, ça a fait "tilt" dans mon esprit. L'auteure est celle de la saga du Grimoire au Rubis. A l'époque de leur sortie j'avais trouvé les couvertures attrayantes, maintenant que j'ai pu lire un de ses ouvrages je ne sais pas si j'ai très envie de me lancer dedans. J'attendrais encore un peu.

 

Pour terminer je vais revenir sur le point que j'ai le plus aimé dans livre. Les plans diaboliques qu'élaborent Héribaut Herbert. Son plan est de rendre le monde plus vil tout en lui faisant croire qu'il avance. Une sorte de petite comparaison à l'évolution de notre monde. Un clin d'oeil qui m'a bien fait rire et plaisir entre ces pages pour le peu décevantes.

 

 

 

entre les pages.



« Il fallait à peu près un an pour mettre en oeuvre un maléfice d'envergure, précis comme une mécanique, calculé dans ses moindres détails. "L'Enfer est pavé de bonnes intentions..." Comme c'était drôle, quand on y pensait. a partir d'un immense progrès de l'humanité, il introduirait méthodiquement le miniscule détail qui fausserait tout l'ensemble et conduirait à d'amusantes catastrophes, aussi inévitables que gigantesques. 
Il en avait déjà monté et lancé deux, et était en train de mettre le point final à la troisième.
Le première ? Le jeune Geinsflesh - qui se ferait bientôt appeler Gutenberg - n'allait pas tarder à se faire prêter une grosse somme d'argent pour mettre au point une invention dont il avait l'idée: l'imprimerie. On pourrait écrire beaucoup plus vite, avec des caractères mobiles en métal. Finie la bonne vieille écriture à la plume. Hébert laissa éclater un rire homérique. Non seulement Gutenberg se ferait escroquer par son banquier, mais sa belle invention serait à l'origine de bien des horreurs. Les livres répandraient à tout vitesse des doctrines perverses ou absurdes et des modes d'emploi pour traquer les pauvres gens. Il y aurait beaucoup de bûchers d'innocents grâce à l'imprimerie. Le sataniste s'en pourléchait d'avance. Voilà pour commencer. »


Repost 0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 09:03

http://desmond.imageshack.us/Himg196/scaled.php?server=196&filename=swapdisney.jpg&res=landing

 

Un SWAP, j'en avais déjà fait un l'année dernière sur le thème d'Halloween histoire de tester un peu la chose et il faut dire que cela avait été belle surprise et expérience pour ma part. Du coup, en me baladant sur Livraddict et en tombant sur cet intitulé je n'ai pas pu résister et j'ai cédé de nouveau à la tentation. D'autant plus que la date d'envoi des colis est lointaine, cela va me laisser le temps de réflexion.Du coup, on remercie Pimousse4783 qui réitère son SWAP qui d'après les photos avait fait bien des heureux lors de sa première session.

 

Voici au minimum le contenu de ce que recevra ma swappée qui est Dragonelle :

 

- 2 livres ( romans originaux qui ont servi aux films d'animations de Disney : Peter Pan, La belle et la bête, Alice aux pays des merveilles, ...)
- 1 livre surprise (qui se rattache au thème ou qui se trouve dans la Wish-list de votre binôme)
- 2 marques-pages ou plus
- 1 ou plusieurs surprises (en rapport avec le thème)
- 1 ou 2 gourmandises
- 1 boisson (thé - chocolat - café ou autres)
- 1 carte ou une lettre

 

L'envoi des colis est prévu entre le 5 et le 19 février.

Repost 0
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 22:54
Damnés

  Lauren Kate, américaine.
  2010- 438 pages - Ed. De Noyelles.

Catégorie -Jeunesse, Fantastique.

Synopsis.
Lorsque Luce rentre à Sword & Cross, un lycée d'éducation surveillée, elle est d'emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes  de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n'arrive pas à résister à Cam. Ce dilemne pertube la jeune fille , déjà destabilisée par la présence d'ombres, qui la poursuivent et l'inquiètent depuis l'enfance. Tout est conçu pour que l'ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieux deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux...
l'avis.

 

Encore un livre que l'on m'a prête et conseillé de lire, pour son thème fantastique. J'avais quelques appréhensions avant d'en commencer la lecture. Ne serait-ce qu'en lisant la quatrième de couverture qui se contente d'un : Mon ange, ma malédiction. Ca y'est je me voyais embarquée dans une histoire à la Twilight, amour interdit et tout ce qui va avec. Ensuite le résumé du livre. Une fille tirallée entre deux garçons. Tiens c'est marrant ça sonne assez Le journal d'un Vampire ou Twilight tout ça. Effectivement, il y a pas mal de ressemblances. Sauf qu'il n'est pas question de vampires mais d'anges. 

 

Globalement le livre se lit très bien. L'écriture est fluide et simple. D'où une lecture rapide. Au niveau de la structure du scénario, il est vrai que l'on se demande assez rapidement qui est qui, pourquoi tous ses personnages, pourquoi cette école, pourquoi toutes ces attirances. Autant dire que pour le coup j'ai eu l'impression de me retrouver dans l'esprit de Luce qui elle non plus ne comprend pas grand chose à ce qui lui arrive. Une héroïne proche du commun des mortels ce que ça peut faire du bien parfois. J'avoue que dans ce premier tome il n'y a pas tellement de rebondissements avant d'arriver sur les deux derniers chapitres, voire le dernier chapitre avant l'épilogue. J'aime assez moyennement ce genre de parti pris dans l'écriture d'un livre. Certes les élèments sont placés au fur et à mesure, mais tout se dénoue sur la fin. Ce n'est pas tellement ce que je préfère. Par contre, là où l'auteure a bien gerée son écriture c'est que sur la fin on en comprend encore moins qu'au début. Toutes les révélélations sur les personnages prêtent à confusion, les relations qu'on leur découvre également, quant aux propos qu'ils tiennent, on entre dans le monde des anges. Là-dessus elle a bien joué, on a forcément envie de lire le second tome si l'on a un minimum accroché.

 

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, elle reste assez banale sur les trois quarts du livre. Une jeune étudiante en quête d'identité à qui il lui arrive des faits étranges inxepliqués et qui joue la girouette entre deux jeunes garçons séduisants. Evidemment, il n'y a pas que ça. J'ai aimé apprendre et comprendre le fait qu'elle n'en était à sa première vie. Le principe de la réincarnation m'a bien plus. Ne reste qu'à savoir quand on en saura plus sur ses anciennes vies. J'ai bien aimé aussi le décor, bien que le côté sombre de la chose semble un maximum exagéré. Mais j'aimerais bien me rendre à Sword & Cross ne serait que pour admirer la piscine creusée dans l'ancienne piscine. Ca doit très certainement valoir le détour !

 

Niveau personnages. J'ai accroché à l'héroïne, j'aime sa place dans son histoire, elle n'est pas excessive caractériellement, elle me plaît. Ensuite, j'ai d'emblée aimé le personnage de Cam. Je l'ai même largement préféré à Daniel, et si j'avais dû faire un choix dès le départ ça aurait été Cam. D'ailleurs je préfère toujours Cam. Comme quoi j'ai un attracteur à "méchant". Oui parce que finalement, le bien et le mal la frontière est mince, c'est le genre d'idée qui revient assez souvent de le livre. J'ai rapidement adhérer au côté déjanté d'Arrianne, j'étais même un peu déçu qu'elle ne reviennent pas assez souvent dans le livre. Autre personnage qui m'a bien plus, Mlle Sophia. Je ne veux pas non plus en dire trop sur elle, mais encore une fois ce n'est presque pas étonnant qu'elle m'est séduite. Et enfin, Penn. Je n'aime pas tellement la tournure que prend son destin dans l'histoire, je n'ai pas tellement l'impression que cela rajoute du dramatique à l'histoire. Mis à part continuer à isoler Luce de ses amis normaux encore un peu plus. Pour ce qui est de ceux que j'ai moins apprécié, mis à part Callie son ancienne meilleure amie avant d'être placée à Sword & Cross rien à déclarer.

 

En somme une lecture bien sympathique. Qui m'a donné envie de lire la suite. A la fois j'avais le second tome à portée de main pour une durée limitée, donc étant du curieuse de nature je me suis laissée emporter ! 

 


 

 

entre les pages.

 

« - Qu'est-ce qu'elle t'as dit ?  s'enquit-il.

- Hum...
Elle chercha désespérement un mensonge crédible, en vain. Elle fit craquer les jointures de ses doigts.
Daniel posa un main sur la sienne. 
- Je déteste quand tu fais ça.
Luce eut un mouvement de recul. A ce contact furtif, elle rougit. Il voulait dire par là qu'il ne supportait pas la petite manie qu'avaient certains de faire craquer leurs jointures , sans doute. Car sinon, cela impliquerait qu'il l'avait déjà vu faire, et c'était impossible : il ne la connaissait presque pas. Dans ce cas pourquoi avait-elle le sentiment qu'ils avaient déjà eut cette querelle ? »

« Il l'enlaça. Le souffle court, elle sentit leurs corps se fondre l'un dans l'autre, jambe contre jambe, hanche contre hanche. Daniel l'immobilisa contre la rambarde, sans interrompre une seule fois le contact de leurs lèvres. C'était un rêve...
Enfin, il se mit à la couvrir de baiser. Légèrement, d'abord, avec des petits claquements subtils et irréversibles, puis plus tendrement, sur la joue en glissant jusqu'au cou. Elle gémit et rejeta la tête en arrière. En le sentant tirer un peu sur ses cheveux, elle rouvrit les yeux et aperçu les premières étoiles dans le ciel nocturne. Jamais elle ne s'était jamais sentie aussi proche du paradis. »

« - Rien qu'un baiser..., concéda-t-elle.
Aussitôt, il plaqua ses lèvres contre les siennes. Son deuxième baiser en deux jours. Alors que celui de Daniel était avide, presque désespéré, celui de Cam était doux, trop parfait, comme s'il s'était entraîné sur une centaine de filles avant elle.»

 

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 16:19
  4 ans dans l'enfer des fous

  Jean-Maurice Cervetto, français.
  1973- 248 pages - Ed. France Loisir.

Catégorie - Témoignage.

Synopsis.
Il avait vingt ans. Il n'était qu'un matricule au milieu d'autres matricules. Un numéro de dossier. Tous étaient fous. Sauf lui. Il vécu pendant 4 ans de sa vie l'enfer quotidien de cet univers de délires etde cauchemars. Jean-Maurice Cervetto révèle dans ce livre comment une machination familiale l'a jeté en prison, puis dans le monde des fous. Il vous raconte comment cris et protestions ne servaient qu'à le rendre plus fous pour les psychiatres . Vous découvrirez avec lui monde secret , et incconu du grand public. D'abord le quartier de surêté, la section spéciale, où l'auteur voisinait avec de véritables monstres, les alinés difficiles criminels et fous dangeureux. Avec son lots de drogues et d'infirmiers pas toujours tendres. Puis le service des débiles profonds, où chaque nuit est un nouveau calvaire d'horreur, chaque jour une déchirure de plus. 
l'avis.


Une lecture que l'on m'a conseillé. Un domaine de la psychologie. De la psychiatrie. Ca devrait te plaire. En plus cela ça se lit vite. Me voilà donc avec le livre entre les mains. 

 

Alors effectivement il se lit vite, cela dit c'est un livre qui a au moins le don de vous donner matière à réfléchir. Autant dire qu'une fois la dernière page lue on se pose pas mal de questions sur le fonctionnement des établissements traitant les maladies mentales. Bien sûr on est au courant que maintenant la camisole de chiffon fait place à la camisole chimique, par contre on ne se doute pas de ce genre de traitements. Il s'agit d'un livre réaliste et profond. Il m'a laissé une bonne impression en même temps que pas mal de questions.

 

L'histoire est un minimum romancé, ce qui aide finalement à décrocher et à oublier qu'il s'agit d'une histoire vraie. Je crois que pour ma part s'il m'a plus touché c'est du fait du lieu où se déroule les faits, Villeneuve-sur-Lot est une des villes où logent les membres de ma famille. Du coup, je ne vais pas tarder à aller faire des recherches sur les hôpitaux psychiatriques des environs.

 

Il est difficile de donner un avis sur un témoignage. Difficile de dire "ah non je n'ai pas aimé ça". Je me vois mal faire ce genre de remarques lorsqu'il s'agit d'une histoire vraie. Seule remarque : heureusement que tout se finit bien pour l'auteur, à la fois on peut bien s'en douter puisqu'il en a écrit un livre.

Je suis bien contente d'avoir eu cette lecture, elle m'a permi d'appréhender ce monde qui m'a toujours attiré, de voir l'arrière du décor. Ce n'est pas bien joli, mais il est comme ça. C'est une lecture que je conseille. Quelques pages. Une écriture qui permet de plonger de suite dans l'univers, d'appréhender les détails, d'imaginer les scènes. Et puis finalement, certains des malheureux malades mentaux peuvent prêter à sourire autant qu'au dégoût.

 

entre les pages.
« Tous les soirs, j'aperçois un vieillard près d'un sapin, dans le gazon des ateliers. Il a la bonne bouille de bébés de publicité, rides et cheveux blancs en plus. Il entame un curieux monologue avec le sapin qu'in entoure de ses deux bras affectueux. 
- Tu es beau. Je t'aime... Reste avec moi.
Puis comme un adolescent timide il l'embrasse avec réserve et se presse contre lui. Des infirmiers et de médecins passent. Il ne doit guère être dangereux. Aucun ne l'arrache à sa passion folle.
- Il est amoureux de tous les arbres, m'a expliqué un infirmier. Pour qu'il rentre dans son pavillon, il faut lui promettre qu'un sapin ou peuplier ira le rejoindre dans son lit. C'est ce qui s'appelle aimer la nature !»
« C'est le petit déjeuner. J'ai pris une tranche de pain à couper au burin. Je la trempe longuement dans le café. Elle en ressort éponge. C'est mou et bon ! J'ai perdu tout goût de la vie. Je saute des rires aux larmes. De la quiétude à la hargne. Sans savoir pourquoi. J'en ai marre de ce bol de verre et de ce café tout noir. Je crie. L'infirmier arrive. Je prends le bol dans les mains. Je le lance par terre. Un bruit assourdi. Il ne s'est pas cassé. De minces filets de cagé s'écoulent sur les falles. Je me lance en avant. A plat ventre, je rampe vers le ruisseau. Je lèche comme un petit chien. Je me sens bien. 
Je suis devenue la copie conforme de ce que l'on voulait que je soi. Un fou.  »

Achetez le livre sur
amazon.fr4 ans dans l'enfer des fous

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 15:04

http://i47.servimg.com/u/f47/12/77/41/34/ryssel10.jpg

 

Depuis le temps que je veux m'attaquer à la littérature, j'ai trouvé un challenge qui me correspond. Lire les oeuvres faisant partie de la culture générale d'un étudiant en lettres modernes, et ceci sans limites de temps. C'est parfait pour moi ! Il s'agit d'un challenge proposé par Joyce sur le site livraddict sur lequel vous pouvez bien évidemment vous rendre pour en savoir plus!

Voici la liste des oeuvres, en violet ceux que j'ai déjà lu. Je commence avec 13/155.  Malheureusement ils ne sont pas tous chroniqués, mais cela viendra avec le temps ! Pour lire la chronique quand elle existe, suivre le ♠.

 

 

Littératures antiques :

La Bible

- Littérature grecque :

Aristophane, Les Nuées; Les Guêpes
Eschyle, la Trilogie de l'Orestie (Agamemnon, Les Choéphores, Les Euménides)
Euripide, Electre; Médée
Hérodote, Histoire
Homère, Iliade; Odyssée
Platon, Apologie de Socrate; Phédon
Sophocle, Oedipe Roi
Thucydide, De la nature

- Littérature latine :

Apulée, l'Ane d'Or
Augustin, Confessions
César, La guerre des Gaules
Cicéron, De l'amitié; De la vieillesse
Lucrèce, De la Nature
Ovide, Les Métamorphoses
Pétrone, Le Satyricon
Plaute, Aulularia
Tacinte, Annales
Virgile, Bucoliques, Georgiques, Enéide


Littérature française :

- Moyen-Âge :

Anonymes, Enéas; Roman de Troie; Roman de Thèbes; La chanson de Roland; Fabliaux et contes du Moyen-Âge; Le Roman de la Rose
Béroul, Tristan
Chrétien de Troyes, Oeuvres complètes
Marie de France, Lais
Rutebeuf, Choix de poésies
Villon, Poésies

- XVIe siècle :

Agrippa d'Aubigné, Les Tragiques
Du Bellay, Regrets
Marguerite de Navarre, L'Heptaméron
Montaigne, Essais
Rabelais, Pantagruel; Gargantua
Ronsard, Les Amours

- XVIIe siècle :

Corneille, L'illusion Comique; Le Cid; Horace; Suréna
Cyrano de Bergerac, Histoire comique des Etats et Empires de la Lune
La Bruyère, Les Caractères
La Fayette, La Princesse de Clèves
La Fontaine, Fables
La Rochefoucauld, Maximes
Molière, l'Ecole des femmes; Les femmes savantes; Le Malade Imaginaire; Tartufe; Dom Juan; Le Misanthrope
Pascal, Pensées
Racine, Britannicus; Phèdre; Andromaque; Athalie
Scarron, Le Roman Comique

- XVIIIe siècle :

Beaumarchais, Le Barbier de Séville
Diderot, Jacques le Fataliste et son maître; La Religieuse; Le Neveu de Rameau
Laclos, Les Liaisons Dangereuses
Marivaux, Le jeu de l'Amour et du Hasard; Le paysan parvenu; la vie de Marianne
Montesquieu, Les Lettres Persanes
Prévost, Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut
Rousseau, Les Confessions; Discours sur les sciences et les Arts
Voltaire, Romans et Contes; Lettres Philosophiques

- XIXe siècle :

Balzac, Le Père Goriot; Splendeurs et misères des courtisanes; Illusions perdues; Le Lys dans la vallée
Baudelaire, Les Fleurs du Mal
Constant, Adolphe
Flaubert, Trois contes; Madame Bovary; l'Education Sentimentale; Bouvard et Pécuchet
Hugo, Les Misérables; Les Contemplations; Hernani; Ruy Blas
Maupassant, Contes
Mérimée, Carmen; Colomba
Musset, On ne badine pas avec l'amour; Lorenzaccio
Nerval, Les Filles du feu; Aurélia; Les Chimères
Rimbaud, Poésies
Stendhal, La Chartreuse de Parme; Le Rouge et le Noir
Verlaine, Poèmes saturniens; Fêtes galantes; Romances sans paroles
Zola, l'Assomoir; Nana

- XXe siècle :

Anouilh, Antigone
Apollinaire, Alcools
Beckett, En attendant Godot; Fin de Partie
Bernanos, Journal d'un curé de campagne; Sous le Soleil de Satan
Butor, La Modification
Camus, L'Etranger
Céline, Voyage au bout de la nuit
Césaire, Cahier d'un retour au pays natal
Claudel, Le Soulier de Satin
Colette, La naissance du jour
Duras, Le Ravissement de Lol V. Stein
Giono, Les Grands chemins
Giraudoux, La guerre de Troie n'aura pas lieu
Gracq, Le Rivage des Syrtes
Kourouma, Les soleils des indépendances
Malraux, La condition humaine; l'Espoir
Proust, Du côté de chez Swann
Queneau, Les Fleurs Bleues
Saint-John Perse, Amers
Saurraute, Portrait d'un inconnu
Simon Claude, La Route des Flandres
Valéry, Charmes


Littérature générale et comparée :

Borges, Fictions
Cervantès, Don Quichotte
Calvino, Si par une nuit d'hiver un voyageur
Conrad, Le Coeur des Ténèbres
Dickens, Oliver Twist
Dos Passos, Manhattan Transfer
Dostoievski, Crime et Châtiment; Les Frères Karamazov
Faulkner, Le Bruit et la Fureur
Goethe, Les Souffrances du jeune Werther
Kafka, Le Château; Le Procès
Mann, La Mort à Venise
Poe, Le Chat noir et autres récits fantastiques
Shakespeare, Hamlet; Macbeth; Songe d'une nuit d'été; Roméo et Juliette

Repost 0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 21:04

Un nouveau concours pour auquel je tente ma chance. Et pour l'expliquer LanylaBooks en parle bien mieux que moi.

 

 

"Aujourd’hui je reviens vers vous avec un nouveau jeu concours : Mais où est l’été ? Pourquoi ce thème ? Tout simplement parce que cette année nous avons un été assez capricieux pas toujours des plus agréable (un jour tu te balades en tong, le lendemain tu te demandes s’il est pas temps de ressortir les pulls !). Alors du coup j’ai voulu vous proposer un concours simple frais avec des livres jeunesse mais qui aborde des sujets poignants et quelques fois délicats. Je vous laisse découvrir cela …"

 

 

Voici ce que les deux tirés au sort auront le plaisir de recevoir :

 

- Quand vous lirez ce livre, Sally Nicholls

- Abela, Berley Doherty

- Un carnet (Re)play!

 

Concours Mais où est l'été ?

Repost 0

La Boîte À Malices

  • : La Boîte à Malices de Fae
  • La Boîte à Malices de Fae
  • : On ne sait pas toujours ce que l'on va trouver dans une boîte à malices. Même moi je ne saurais le dire. Lectures. Écriture. Mes envies. Enjoy.
  • Contact